accueil > entrées > Décider

 Bricoler

S’aider, dans cette histoire, peut passer par des bricolages de positions, par des jeux d’invention et de distribution de fonctions. Ainsi, l’animateur de la réunion peut avoir dans ses prérogatives de rappeler la décision qui a été prise la semaine passée et aussi de soumettre au groupe la question de savoir si, aujourd’hui, il est censé prendre l’une ou l’autre décision et s’il est en mesure de le faire : disposons-nous des informations nécessaires et d’un temps suffisant… ? De même, en fin de réunion, c’est lui qui peut rappeler la ou les décisions prises en cours de route [4] que « le secrétaire » ou « l’écrivain public » ne manquera pas de reprendre en détail dans le procès verbal de la réunion qui sera remis en débat au début de la séance suivante.

Un groupe à mémoire courte, cela existe. Un groupe qui oublie trop rapidement son histoire et qui s’ennuie quelque peu dans cet oubli. Pour dépasser cette difficulté, il peut inventer le rôle de « l’appeleur de mémoire » : celui qui est en charge de rappeler les décisions antérieures et leur contexte…

Pour conclure sur cette question de « la prise de décision », nous offrons une proposition à ceux ou celles qui aiment à pousser l’une ou l’autre question. Dans le cadre d’une évaluation d’un groupe, nous avions bricolé cinq axes d’interrogations concernant la manière dont les décisions s’effectuaient. À vous d’en faire un dispositif utile et malléable en fonction de vos propres questionnements.

[4] On connaît ces très nombreux cas où, faute d’avoir été rappelées clairement et en tant que telles en fin de réunion, bien des décisions furent rapidement oubliées ou restèrent interprétées par certains comme de simples suggestions ou propositions non tranchées…Ambiance garantie à la première occasion !

^^