accueil > entrées > Puissance

D’où viennent au juste ces mots : groupe, collectif, comité ? Ouvrons un dictionnaire [1]. «  Comité » vient de l’anglais to commite, au sens de confier, commettre quelque chose ; « collectif » vient du latin colecta, « collecte », et de colligere, « rassembler, recueillir » ; « groupe » dérive de l’italien gruppo qui signifie d’abord « nœud, assemblage ». Ces mots recouvrent à chaque période des pratiques différentes : le « comité de salut public » sous la Révolution française ne ressemble sans doute pas trop au « comité d’initiative pour un mouvement révolutionnaire » de Mai 68.

Reste que, par-delà leur diversité, ils décrivent une perspective similaire, tantôt d’origine chrétienne, pour collectif (« quête, réunion des fidèles »), tantôt plus laïcisé, pour comité (« réunion d’un petit nombre de gens choisis pour délibérer d’une question »), tantôt encore, dans un sens artistique, pour groupe (« réunion de plusieurs figures formant un ensemble dans une œuvre d’art »).

L’étymologie de ces mots nous indique donc que nous avons affaire à des mouvements proches et particuliers à la fois, où des personnes, des formes, des idées, qui se sentent une certaine proximité, tendent à « se réunir », à « se rassembler », à « former des ensembles ». Nous tenons là une première manière d’appréhender ces mots.

Allons un peu plus loin et formulons que le groupe, pour prendre ce terme, est un système écologique expérimentant et sélectionnant dans une infinité de rapports (géographique, sexuel, organisationnel, linguistique…) ceux qui lui conviennent à un moment donné.

[1] Le Robert, « Dictionnaire historique de la langue française », Paris, 2000

^^