accueil > entrées > Rôles

 Memento

Dans les pages qui précèdent, nous avons relevé trois types de rôles :

  • Les rôles implicites, à savoir la place qu’une personne aura tendance spontanément à prendre dans un groupe (le « râleur », la « star », le « timide »).
  • Les rôles formels que sont le « facilitateur », le « secrétaire », la « coordinatrice ». Bien que ceux-ci fassent généralement partie de notre paysage culturel, ils sont les étais de la production du groupe. Il est donc important, en début de chaque réunion, de les attribuer et de veiller à les faire tourner.
  • Les rôles qui nous paraissent, à nous autres Européens, bien étranges, et auxquels les pacifistes américaines attribuent généralement des noms d’animaux : « dragon », « serpent », « aigle ». La mise en place de ceux-ci correspondent à la question : à quoi devons-nous faire attention [11] ?

Aménagez-vous le temps nécessaire pour repérer les rôles implicites, en vous aidant d’outils qui permettent de les visualiser, en traçant par exemple un cercle sur une feuille et en demandant à chacun de s’y placer.

Échangez entre vous sur les peurs et sur les forces de chacun [12]. Aidez-vous des rôles « explicites » pour faire bouger la situation, en n’oubliant pas qu’il s’agit de s’y habituer, de s’y former, le critère étant que : « L’efficacité peut être jugée par une seule mesure : la façon dont le pouvoir et la volonté des gens sont utilisés et renforcés. [13] »

>> Pour prolonger sur les dangers possibles des Rôles, voir Artifices ; sur la question de la bonne volonté, voir Évaluer et sur le contexte, lire Micro-politiques.

[11] voir en annexe une liste non exhaustive de ce type de rôles tels que Starhawk les définit.

[12] Il faut sans doute pour cela qu’un minimum de confiance et de connaissance mutuelles règne dans le groupe. L’exercice peut donc s’avérer un peu délicat pour un groupe naissant composé de gens qui ne se rencontraient pas forcément auparavant. N’attendez cependant pas trop longtemps…

[13] Starhawk, op. cit., p. 192.

^^